3 – Innovation

Comme les petits ruisseaux font naturellement les grandes rivières, la résultante de la nouvelle donne rendant possible le changement de paradigme « en douceur » est la convergence de plusieurs initiatives confluentes, oeuvrant toutes vers la même finalité d’un rééquilibrage des modes de vie pour un système vertueux, éthique et harmonieux.

C’est le fameux retour aux sources des équilibres naturels fondamentaux de toute forme de vie évoqué dans le reportage vidéo présenté en bas de page.

Témoignage de Mary Clear, inspiratrice et co-fondatrice du mouvement participatif citoyen « Incredible Edible Todmorden ». La page de l’équipe projet ayant recueilli le témoignage de Mary se trouve ICI.

Atelier participatif citoyen avec habitants, étudiants et animateurs pour redéfinir la notion de bien commun pour la collectivité post-industrielle dans un nouveau paradigme inclusif et vertueux, et opérer le changement de regard vers une nouvelle ville du partage auto-suffisante pour son alimentation locale.

Repérages en extérieurs dans tous les endroits publics disponibles de Todmorden susceptibles d’accueillir des bacs de plantation, les fameux « beds » de nourriture à partager, mis à disposition des habitants pour la co-création du jardin d’abondance avec les incroyables comestibles. Il y a de la place partout, de manière considérable, on ne s’était jamais posé la question auparavant. Observé sous un autre angle, ce qui était charge ou poids mort devient potentiel et ressources.

Séances de créativité en atelier de Transition pour modéliser la démarche en processus participatif citoyen à l’échelle du territoire.

Groupe d’observation et d’étude dans les rues et différents lieux publics de Todmorden pour imaginer comment redessiner l’ancienne cité industrielle en espace de partage collectif avec les incroyables comestibles.

Conférence pédagogique Incredible Edible de Pam Warhurst, co-fondatrice de la démarche participative citoyenne dans sa dimension inclusive. La réunion se déroule à Peterborough, ville de 161.000 habitants de l’Est de l’Angleterre, entièrement impliquée dans le processus de Transition avec les chantiers participatifs citoyens nommés « Citizen Power ». Il est possible de consulter le compte rendu des travaux sur leur site qui se trouve ICI.

Groupe de travail citoyen réuni en atelier, parmi la multitude de congrès, colloques, conférences, forums et symposiums organisés dans un nombre incroyable de villes et de villages du Royaume-Uni pour effectuer la Transition vers le nouveau modèle vertueux, éthique et solidaire.

La visite du polytunnel de Nick Green, à Todmorden.

Réunion de travail franco-allemande à Friebourg, pour nourrir l’échange d’expérience sur les nouveaux modèles de développement vertueux en France et en Allemagne, en vue de capitaliser sur les approches respectives des deux pays.

PREMIÈRE PARTIE : LES FONDAMENTAUX

De quoi est constitué le sol de notre jardin ? Comment renforcer sa vitalité ?
Pour commencer, quelques éléments de repères pour mieux connaître et comprendre la nature des sols, de la Terre nourricière avec un reportage auprès du plus grand spécialiste en la matière, Claude Bourguignon, ingénieur agronome, faisant équipe avec son épouse, Lydia, fondateurs du Laboratoire d’Analyse Microbiologique des Sols, célèbrement connu pour les agriculteurs qui ont fait appel à ses services pour redonner vie à leurs terres, le LAMS.

Quel est l’état de nos sols aujourd’hui ? Comment agir maintenant qu’on sait ?
Voici un exposé condensé de tout ce qu’un bon jardinier doit absolument connaître. Surtout, notez bien les idées incroyables pour retrouver le meilleur rendement au mètre carré, selon le modèle ancestral des aztèques, la meilleure productivité légumière connue de toute l’Histoire de l’Humanité !

Citant François Quesnay au cours de son exposé, Claude Bourguignon
nous explique : « Il n’y a qu’une seule industrie humaine qui rend plus
que ce que nous lui donnons, c’est l’agriculture !
Lorsque je mets 1 grain de blé dans le sol, j’en récupère 100. »

« La valeur ne peut être créée que par la terre ».
François Quesnay (1694-1774)

SECONDE PARTIE : LES NOUVELLES CONNAISSANCES

Les nouvelles techniques naturelles pour la production légumière et fruitière sont absolument inouïes :
- pas ou très peu d’apport d’eau ;
- pas d’apport d’engrais ;
- pas de traitement d’entretien ;
- pas d’intervention humaine ;
et un rendement supérieur de 160 à 170 % !!!

Quel est le secret ? Qui procure une telle vitalité ?

Réponse : l’énergie contenue dans la lumière du soleil. Cette énergie du soleil est transformée par les feuilles des arbres et ensuite stockée dans les rameaux des branches. Lorsque l’hiver arrive, les rameaux stockent les nutriments. On coupe alors ces rameaux, on les broient avec cette réserve de nutriments et on étale en surface sur 2 à 3 centimètres du sol. Aussi simple que cela.

Le Bois Raméal Fragmenté, ou BRF, c’est très beau, ça sent bon, c’est facile à réaliser, c’est totalement naturel, et c’est du super-fertilisant pour nos cultures, comme l’humus de la forêt !

C’est tout l’avenir de l’agriculture qui se joue par les rameaux avec le Bois Raméal Fragmenté (BRF). Si vous ne connaissez pas cette nouvelle technique, écoutez alors la présentation remarquable de Jacky Dupéty sur la vidéo :


Conférence au Congrès TEDx, Paris 2011 (11:41).


Jacky Dupéty, agricuteur, montre aux enfants comment préparer un bac de jardinage avec du Bois Raméal Fragmenté. Un jeu d’enfant !

Explication par Jacky Dupéty à un groupe de personnes pratiquant le jardinage l’intérêt d’utiliser le BRF : « Le Bois Raméal Fragmenté, ça marche dans le jardin, mais ça marche aussi dans un pot de fleur ou un grand bac de jardinage. »

Résultat du BRF : les légumes cultivés avec la technique du Bois Raméal Fragmenté, c’est de la belle vitalité, entièrement naturelle. Et que de belles couleurs !

Une petite visite à la ferme vous dirait pour voir ce que donne le BRF ?

Écoutez à nouveau Jacky Dupety, dans sa Ferme du Pouzat, c’est convainquant.

Ici, une remarquable interview de Jacky Dupety, parlant du BRF, avec Ruth Stegassy :
- partie 1 : LIEN 1
- partie 2 : LIEN 2

- SECONDE PARTIE : LA MÉTAMORPHOSE -

Pour les acteurs impliqués dans les processus d’accompagnement du changement des territoires vers un nouveau modèle vertueux, solidaire et éco-responsable, il est possible de compléter la première partie que nous venons de parcourir, par une seconde partie concernant le retour à un modèle vertueux, harmonieux et équilibré, par un retournement complet du système d’un mode de fonctionnement involutif, vers un nouveau système au mode de fonctionnement entièrement évolutif. Ce retournement systémique total et définitif, à l’image de la chenille qui se transforme en papillon, est une métamorphose du vivant dans toutes les composantes humaines individuelles et collectives. Les acteurs de ce changement l’appellent : « La Transition ».

Le lien pour se rendre directement à la page Transition offrant de nombreux éclairages ainsi que des outils pédagogiques pour les intervenants, se trouve ICI.

3 réflexions au sujet de « 3 – Innovation »

    • Merci Didier pour cette information ainsi que pour le lien ressources. Il y a effectivement beaucoup de sujets intéressants sur ce site d’archives de Terre à terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>